LOFT STORY 2001
  vérités, études, rumeurs et hypothèses


RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL


LE DELUGE DES SITES PARALLELES
par Jean Kloug, jounaliste indépendant


    La production officielle d'M6 était en retard sur sa stragégie internet. Le site officiel très peu développé au début, a vite été saturé. Mais quelques jours plus tard, la bande passante a été largement augmentée pour satisfaire tous les visiteurs.

    Le site été piraté au mois 4 fois la première semaine de l'émission. (voir les pages des hacks)

    Après une première vague de sites parallèles - petite grappe de fans et d'anti-fans déjà préparés - il y a eu explosion du nombre de sites en proportion avec le succès (ou le scandale) de l'émission. La plupart proposaient uniquement les videos "perdues" par M6. Comme le dit joliment Difool, un animateur de Skyrock : "Loft Story marche depuis que Loana a baisé dans la piscine". L'icône sexuelle du groupe, la Schtroumpfette, la pile sexuelle dont la popularité double celles des autres lofteurs et porte, à elle seule, toute l'émission. Notons aussi que dans le version hollandaise Big Brother, certains ont rapporté le même scénario. Des scènes chaudes tout de suite, puis plus rien du tout.

    Après la "fuite" de ces vidéos chaudes et le scandale qui montait, M6 a fait pression sur les sites de fans les plus en vue, afin qu'ils cessent de copier leurs logos, de pirater leurs flux, et surtout de diffuser sur une trop grande échelle ces videos "pirates".

    Tentons une esquisse de classification des sites qu'on pouvait trouver sur le net, deux semaines après le début de Loft Story :

LES SITES DE FANS :
Très nombreux. Ils reproduisent en général le site officiel. Souvent en mieux (ce n'est pas difficile). Ce sont les satellites du site officiel. Tenus par des jeunes qui s'amusent et récupèrent beaucoup d'audience. Ils ne sont probablement pas payés par M6. Ils trouvent des sponsors. (On peut facilement supposer qu'au moins deux ou trois soient directement liés à l'équipe qui gère le site officiel...)

LES SITES D'ANTI-FANS :
Très nombreux aussi. Ils récupèrent la plupart des fans de l'émission qui préfèrent "tout savoir". Les meilleurs de ces sites sont tenus par des jeunes acharnés qui commentent l'émission librement. Avec pas mal d'humour. Ils n'aiment pas M6. Ils sympathisent avec les lofteurs, veulent les libérer, les sauver du vilain géolier de la Bastille : B. Castaldi (maître du château, animateur-requin de l'émission). Ces anti-fans ne ratent rien, surveillent, notent toutes les bizarreries du show. Spectateurs du live sur internet, souvent critiques, voir acides, il constituent un peu la "presse libre". Faisant un effort de journalistes ou chroniqueurs.

LES DOSSIERS CRITIQUES

Les premières semaines de nombreux journaux sérieux - quelques uns après beaucoup d'hésitations - ont fait leur dossier critique sur le "phénomène". Une façon honnête de récupérer l'audience hirsute qu'ameute l'émission, et d'envoyer des mots pour encadrer la médiocrité de cet O.V.N.I. kitschifico-sado-orwellianifiant qui ose atterrir si grossièrement sur nos têtes.

LES SITES DE REACTION :
La critique radicale marxiste qui refuse de voir du jeu dans cette histoire. Mais une machinerie aliénante à-une-voie. Une pompe à fric ignoble. Ils trouvent le principe de l'émission immoral faschiste et dégradant pour les candidats, et pour le paysage audiovisuel français. Les plus radicaux parlent de raser le loft pour ce qu'il est : une carricature de la Société Spéctaculaire Marchande.

LES SITES DE CIRCONSTANCE :
Avec le succès de l'émission, beaucoup de site généralistes consacrent quelques pages sur L.S. Souvent bidons et vides de contenu, ils décrivent un peu le jeu, recopient l'intitulé de l'émission avec quelques liens dans un coin.

LES PARODIES :
Parfois gentilles, humoristiques, légères et pro-loftstory, et plus souvent acides, voire carrement noires et violemment anti-loftstory.

LES SITES DES AMIS DES CANDIDATS :
Construits pour enrober et encourager un candidat. Soigner son image etc. Ils sont souvent conçus par des proches des lofteurs. (Ou peut-être par la production de l'émission, qui a interêt à protéger et soutenir ses poulains, qui continueront à lui verser les deux tiers de leur gains pendant un ou deux ans après la fin de l'émission. (Voir les contrats)

LES PORTAILS A POP-UP :
Meute habituelle des webmasters cupides et rodés, qui balancent un peu n'importe quoi, sur des pages qui s'ouvrent l'une sur l'autre et ne mènent à rien. Ils débouchent souvent sur des sites pornos payants. (voir certains d'entre eux commentés, en bas de la page d'accueil de ce site)




ZWYX web services